Les publications de Truth Social de Trump sur d’autres plateformes retardent, explication

Un nouvel accord avec le Trump Media & Technology Group oblige l'ancien président Donald Trump à publier sur Truth Social avant les autres réseaux sociaux.

Un nouvel accord qui rendra public le Trump Media & Technology Group oblige Donald Trump à publier sur son réseau Truth Social avant de le croiser sur d’autres plateformes. Truth Social a été créé en 2022 à la suite de l’interdiction de l’ancien président américain Donald Trump de nombreuses plateformes de médias sociaux grand public. Les tweets répétés de Trump lors de l’insurrection du 6 janvier 2022 au Capitole des États-Unis ont été considérés comme contraires à l’intérêt public par Twitter. Cela s’est traduit par une interdiction permanente de son compte, l’incitant à créer sa propre plateforme.

Truth Social n’est pas devenu le remplaçant des médias grand public que l’ancien président espérait, mais cela est en partie dû au fait que le réseau social est difficile à utiliser. Lorsque les gens essaient de s’inscrire pour la première fois à la plate-forme, ils sont placés sur une liste d’attente, ce qui décourage l’utilisation. Truth Social n’est également disponible que sur iOS au moment de la rédaction, bien qu’une application Android et un client Web soient en préparation. Le principal attrait du service est le contenu exclusif de Trump, et c’est en partie la raison pour laquelle il a accepté de publier sur Truth Social avant les autres.

EN RAPPORT:
Liste d’attente Truth Social : De quoi s’agit-il et pourquoi votre numéro ne change pas

Trump Media & Technology Group est en train de passer à une société publique avec l’aide de Digital World Acquisition Group, selon un dossier de Sec.gov. Le Digital World Acquisition Group est une société à chèque en blanc qui assiste dans les processus de fusion et de réorganisation, et il a déposé un formulaire S-4 détaillant l’offre publique de la société. Le dossier indique que le Trump Media & Technology Group conclut un accord de licence sans redevance avec Trump qui donnerait à la société le droit exclusif d’utiliser le nom, l’image et la ressemblance de l’ancien président pour promouvoir Truth Social et d’autres plateformes. De plus, Trump devra publier sur Truth Social avant les autres plateformes, et ne pourra pas crossposter sur d’autres plateformes pendant au moins six heures.

Le retour probable de Trump sur Twitter sera impacté

L’accord obligeant Trump à publier exclusivement sur Truth Social avant d’utiliser d’autres plateformes est entré en vigueur en décembre 2021 et est valable 18 mois. Cela donne également à Trump Media & Technology Group la possibilité de créer une opportunité médiatique similaire pour Trump si elle se présente. Par exemple, si une entreprise souhaitait que l’ancien président lance un podcast sur sa plate-forme, Trump Media & Technology Group se réserverait le droit de créer sa propre opportunité d’hébergement de podcasts. La clause de délai de six heures a cependant des limites. Toutes les communications de nature politique, telles que les efforts pour obtenir le vote et les messages de collecte de fonds, sont des exceptions à l’accord et peuvent être publiées sur n’importe quel réseau en même temps.

Cette décision complique un retour potentiel sur Twitter pour Trump, qui serait réintégré si le projet d’achat de la société par Elon Musk devait se concrétiser. Lors d’une interview en direct avec Financial Times, Musk a déclaré qu’il n’était pas d’accord avec l’interdiction de l’ancien président et qu’il réintégrerait Trump une fois son accord sur Twitter conclu. Cependant, Trump n’a pas l’intention de revenir sur Twitter. L’ancien président a déclaré qu’il prévoyait de rester uniquement sur Truth Social, et les nouveaux documents de Sec.gov sont une preuve supplémentaire que Trump est enfermé dans sa propre plate-forme, du moins dans un avenir prévisible.

SUIVANT:
Donald Trump a-t-il encouragé Elon Musk à acheter Twitter ?

Source : SEC, FT Live/YouTube